Le camp de Coëtquidan

 

 

 

Au sud de la forêt de Brocéliande se situe le camp national militaire de Saint-Cyr Quëtquidan. D'une superficie de plus de 5250 hectares, il s'étend sur 6 communes : Guer, Saint-Malo-de-Beignon, Beignon, Campénéac, Augan et Porcaro.

Créée en 1802 par Napoléon Bonaparte, l'ESM (Ecole Spéciale Militaire) est d'abord installée à Fontainebleau. En 1808, l'ESM impériale, puis royale et enfin républicaine s'installe à Saint-Cyr près de Versailles. Le nom de Saint-Cyr restera, ainsi que le nom des élèves, les Saint-Cypriens.

 

 

En 1940, à l'Armistice, l'école se replie à Aix-en-Provence et s'installe finalement, en juillet 1945, en Bretagne, à Coëtquidan.

Le camp de Coëtquidan est surtout connu pour regrouper en son sein les 3 écoles de formation des officiers de l'Armée de Terre : ESM, EMIA (Ecole Militaire InterArmés) et EMCTA (Ecole Militaire du Corps Technique et Administratif. Le camp rassemble aujourd'hui plus de 5000 personnes.

 

 

Au sein même des écoles, il est possible de visiter le Musée du Souvenir. Inauguré le 23 juillet 1967, il présente l'histoire des Ecoles et des officiers de l'Ancien Régime à nos jours.

Le camp recèle de nombreux monuments, stèles, statues en souvenir des grands hommes de l'histoire militaire. La plus grande partie du camp est occupée par la forêt et les landes qui demeurent à l'état sauvage. Deux statues à l'allure imposante, Bayard et Duguesclin, gardent l'entrée principale du camp.

 

5 votes. Moyenne 3.40 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Recherche personnalisée

www.webbreton.com
www.webbreton.com

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×