Guéhenno

 

 

Situé sur l'axe Vannes-Josselin dans le Morbihan, à la frontière des pays Gallo et bretonnant, Guéhenno s'étire dans un paysage verdoyant traversé par les vallées du Sedon et du Lay.

 


L'église Saint-Pierre-et-Saint-Jean-Baptiste qui date de 1859, remplace une église du XVIè siècle qui a été incendiée en 1794.

 

 

De l'ancienne église on a conservé la sacristie et sa jolie porte flamboyante.

 

Intérieur de l'église

 

La Vierge à l'enfant en bois date du XVIIIè siècle.


 

Le calvaire du XVIè siècle est classé parmi les 7 calvaires monumentaux de Bretagne (et le seul dans le Morbihan). Il fut érigé en 1550 par Guillouic, détruit presque en totalité en 1793-1794, et entièrement restauré en 1853 par l'abbé Jacquot.

L'autel, où est sculptée la descente aux enfers, est dominé par un socle où sont représentées les scènes de la prière au jardin des oliviers, de la flagellation, du couronnement d'épines et de la mise au tombeau. Sur ce socle s'élève une triple croix : à droite et à gauche les deux larrons, sur la croix centrale, au sommet, le Christ avec la Vierge et saint Jean, en-dessous un personnage couronné et à demi-couché, plus bas encore une Vierge de Pitié. Au pied de la Croix, sur le socle, est représenté Jésus portant la Croix entre des soldats et sainte Véronique : aux angles sont les figures des quatre évangélistes. La résurrection s'affiche sur les deux socles du calvaire : on voit Jésus Christ ressuscité apparaissant aux saintes femmes.

 

 

 

L'ossuaire du cimetière (1863-1864), situé derrière le calvaire a été construit par l'abbé Jacquot et son vicaire.


 

Le tombeau de l'abbé Jacquot (1866), situé au cimetière. Une inscription en latin indique : "ici repose le prêtre, savant, sage et pieux, c.m. jacquot, recteur de cette paroisse, le calvaire, la tour et l'église diront longtemps les travaux du regretté pasteur. il est mort, à l'âge de 60 ans, le 7 février 1866"


 

Le manoir de Le May fut classé Monument Historique en 1991. Ce chef d'oeuvre date du XVIè siècle. De style «Renaissance», il offre de magnifiques ornements sculptés sur les lucarnes et linteaux.

 

Le manoir est par ailleur accompagné d'un magnifique colombier circulaire de plus de 850 niches.


 

La chapelle Saint-Michel, située sur le Mont Guéhenno, date du XVè siècle dans sa forme actuelle, mais existait déjà dès le XIIè siècle.

 

La statue de Saint-Michel terrassant le dragon date du XVIè siècle.

 

Ancien moulin à vent à côté de la chapelle Saint-Michel

Chaque année à la Saint-Michel, une foire de très grande importance se tenait au Mont. C'était une des trois grandes foires du comté du Porhoët. Les Guéhennotais font revivre chaque année le «Pardon de Saint-Michel» qui a lieu le dernier dimanche de septembre.

 

Eglise Saint-Pierre-et-Saint-Jean vue du Mont


 

La fontaine Saint-Jean : elle abrite une statuette de Saint-Jean-Baptiste.

4 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Commentaires (1)

1. ETHORE 05/10/2009

Bonjour, je viens de visiter votre site et en particulier la rubrique sur la commune de Guéhenno. Je tenais à vous signaler que ce n'est pas un pigeonnier qui à proximité de la chapelle du Mont mais un ancien moulin à vent.
Cordialement.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Recherche personnalisée

www.webbreton.com
www.webbreton.com

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site